jeudi 31 décembre 2009

En route vers de nouvelles aventures...

.
"Rusalka" par Konstantin Vasiliev



Bonne Fée 2010

mardi 29 décembre 2009

les petites fées


Les petites fées ailées, grace au merveilleux talent de Mary Barker, aux mythiques photographies des Fées de Cottingley et à la fée Clochette ( Tinklebell), sont devenues "l'image d'Epinal" de la Fée. Ces Pixies aux ailes de papillons ou de libellules ne réprésentent pourtant qu'une infime partie du Peuple Féerique.



Ces liliputiennes volantes, reconnaissons-le, sont pour les artistes des muses intarissables.


Certes leurs mines angeliques nous incitent à une irrésistible tendresse pour elles mais il convient de rester prudent comme le démontre admirablement ce petit film génial...

( A déconseiller aux âmes sensibles !)

dimanche 27 décembre 2009

En quête de rêves ailés



En 1940, Walt Disney nous offre son oeuvre la plus étonnante Fantasia, ses petites fées ( cousines des Pillywiggins) sont vraiment épatantes, on aimerait les voir se glisser dans nos rêves hivernaux.

musique Piotr Ilitch Tchaïkovski

vendredi 25 décembre 2009

Cadeau des Fées



A Midsummer Night's Dream un film de Max Reinhardt Shown. Cet extrait date de 1935 et c'est une pure merveille, un vrai cadeau de Noël !

En matière de féerie, le Songe d'une nuit d'été trône depuis des siècles au sommet des oeuvres folles et poètiques. Les Fées doivent beaucoup à ce bon William Shakespeare !

jeudi 24 décembre 2009

l'esprit de Noël




Le vent qui éteint l'allumette déchaîne le brasier.
Emile Bergerat

Joyeux Noël aux amis des fées et des contes !

jeudi 17 décembre 2009

Conteur



Je ne sais plus qui a dit " Si la preuve du pudding c'est qu'on le mange; la preuve du conteur c'est qu'il conte !". Pertinente maxime.
Je viens de passer une semaine où j'ai pas mal conté: samedi à la Bibliothèque de Belfort lors de ma causerie sur les Fées ( Avec Manue et Gaël de la Cie de la Trotte-Vieille); mardi à la bibliothèque de Lure pour une classe de CP; mercredi pour L'Heure du Conte encore à Lure (avec Lauzine du Cercle des Bonimenteurs) et ce soir à la garderie de Ronchamp. Des publics très variés et j'ai parfois constaté ce phénomène étrange presque magique où l'on sent les histoires piaffant d'être racontées ! Etre pleinement habité par son histoire voilà la seule vraie quête, le reste n'est que fioritures !
J'aime particulièrement ce mot de Denis Gadoury, conteur rare.
" C'est dur de devenir conteur, il faut passer un examen. Moi, je l'ai réussi, mais ceux qui échoue deviennent...politiciens!"

vendredi 11 décembre 2009

au pays des sombres fées



Enfin, un peu de musique "Fairy" sur ce blog ! j'avoue, j'adore ce clip. Cecile Corbel, fabuleuse artiste, nous entraine à sa suite vers un monde sombre et merveilleux.

jeudi 3 décembre 2009

la féerie de conserve !


La fée Mercantile, la fée Démago et la fée Gnangnan
nous pourrissent Noël avec:
Le retour des poupées en celluloïd made in BNP !
.
Entre l'art et lard, le choix de Besson est clair !

mardi 1 décembre 2009

Mort d'un enchanteur.

illus: Olli Kekäläinen

L'enchanteur Robert Holdstock a quitté notre monde, dimanche dernier. Sa saga des "Mythagos" restera une oeuvre phare pour toute la littérature fantasy. Pour ma part la découverte de la forêt primitive de Ryhope fut un bonheur aussi grand que celle de la Comté avec Tolkien. Merci monsieur Holdstock, vos livres sont des trésors immortels.

lundi 30 novembre 2009

loin de la ville sauvage


Elfe-lichen
.
Chaque jour le fantastique nous guette et nous ne savons plus comment nous faire attraper. ......

mardi 24 novembre 2009

rue du Ru


Prisonniers d'un monde grippé d'humains mécaniques.
Dans l'eau des ruisseaux glissent nos vieux rêves de fées...

mardi 10 novembre 2009

Le Fada

Petit, on l'appelait le fada. Sans plus savoir que le sens ancien en était "élu des fées". Effarant famille et voisins, il marmonnait tout seul les nuits d'orage. Agitait ses petites mains en fugitives danses vers des êtres invisibles. Un fada, qu'on vous dit.
Il grandit. Glissant entre piètres moqueries et puériles craintes. Le fada qu'on disait toujours. Par ci, par là, c'était de lui qu'on riait. Et certains rires ont de belles dents!
A ses dix-sept ans, fada, il restait. La rumeur villageoise murmurait qu'il n'était pas normal. Ne jurait jamais après le renard ! Ne mentait pas sur sa fortune ! Non, il parlait aux oiseaux. Mangeait des pommes encore vertes. Courait la campagne les nuits de pleines lune. Prenait des bains de pieds dans les ruisseaux. Au village, de jeunes imbéciles, derrière leurs volets noirs, rêvaient de devenir fadas. Plus tard.
Dans les temps de Noël, la nuit de la Saint-Bavard, le fada suivit la lune derrières les bois sombres et déboucha dans la prairie. Là, il se sentit happé, soulevé vers le ciel géant où brillait l'astre blanc. Dans la brume il vit mille choses inracontables. Mille choses et le fantôme souriant de sa grand-mère. Ivre, il se laissa glisser au pied d'un vieil arbre mort. le "chêne blanc" qu'on disait. C'était le nid secret d'une minuscule Dame Verte. Fée moqueuse à la voix de grenouille. Gesticulante sur les vieilles branches, elle lui cria de partir avec plein de postillons sucrés et des gros mots de fée!
Lui, tout estourbi, découvrait qu'il n'avait de sa vie jamais rien vu d'aussi joli. Même la Sainte Vierge de l'église ne lui arrivait pas à la cheville ( bien-sûr, il évita de le dire).
Trois cent soixante quatre nuits, il est revenu. Et la nuit suivante, les antiques esprits du pays se sont approchés, déguisés en Demoiselles Blanches pour danser une ronde et lui offrir leurs légendes jaunies. Alors, nuit à nuit, lune à lune, le fada s'est transformé en ...conteur.
Sous le chêne blanc, les enfants l'écoutaient, les vieux l'écoutaient, les jolies filles l'écoutaient... Par ci, par là, on répétait ses histoires. Il contait les farces des Foultots, les amours des fées pâles et nues, les trésors des Vouivres. Il en avait toute une ribambelle dans sa musette.
Dés lors, entre Dame Verte et vieilles fables, le Fada eut la plus belle vie qu'on put avoir. Certaines nuits de pleine lune, on dit chez nous, que dans le vent de décembre on peut l'entendre encore.

samedi 24 octobre 2009

automnitude



La vie subit la tempête immobile, il n'est que la poésie pirate pour la ravitailler d'un peu de souffle.

dimanche 11 octobre 2009

nuit noire


les nuits d'automne s'agitent de monstres furtifs, éclaireurs patibulaires d' Halloween. Le promeneur insomniaque y rencontre ses frayeurs enfantines qui le couvrent de baisers froids. A minuit tous les épouvantails de jardin se réunissent pour danser autour des pommiers couverts de gui.

lundi 5 octobre 2009

un air de Merlin


Certains jours le Féericologue se sent comme Merlin après mille et une nuits passées en compagnie de Morgane la Fée. Il rêve d'un bon bain dans une fontaine de jouvence.

samedi 5 septembre 2009

Il était mille et une fois....

Question:
Que trouve-t-on dans la tête d'un conteur ?
Réponse:
l'Arbre aux elfes (détail) par Richard Doyle

dimanche 30 août 2009

les Belles Fées


Fin de cette série de légendes pour le journal Le Pays. Justine et François furent de fort sympathiques compagnons dans cette aventure estivale.

dimanche 23 août 2009

la mARIEuse !


Il y a quelques années, une conteuse m'avait, par gentille moquerie, surnommé "le neveu de Tante Arie"! Aucun compliment ne pouvait me faire plus plaisir...

dimanche 16 août 2009

Dame Blanche


Arrivé en haut de la colline, j'étais une ruine.

dimanche 9 août 2009

jeudi 6 août 2009

les esprits du sentier

"Ent"nain du pays de Belfort


luton d'égarement d'Offemont

Le chasseur de Fées doit toujours bien regarder où il pose ses pieds sinon il risque fort d'irriter les esprits du sentier.

dimanche 2 août 2009

Chasse au trésor


Je n'étais pas revenu saluer la Pierre-qui-Tourne depuis 2005, aussi il lui fallut un peu de temps avant de me reconnaître...
Un conseil: ne vous promener JAMAIS avec François Torelli dans les bois. Touché par un puissant sortilège, en sa compagnie les sentiers se dérobent sous vos pas et sans une absolue vigilance vous pourriez vous égarez pour toujours!

dimanche 26 juillet 2009

légende de Florimont


LE PAYS 26 JUILLET 2009
Deuxième promenade au "pays" des légendes. Florimont fleurait bon la sorcière; il faisait ce jour là un orage grondant, belle ambiance pour s'y rendre....

dimanche 19 juillet 2009

Sur la traces des légendes

(LE PAYS /19.07.09)

Pendant l'été, je guide François Torrelli, journaliste du Pays, à la rencontre de quelques belles légendes franc-comtoises. Un parfait complément à mon travail d'écriture.

vendredi 17 juillet 2009

Plume magique


Harry Potter a sa baguette magique et le Féericologue une plume d'encre noire ! Attaché à ma table d'écriture par sept Foultots patibulaires ( hardiment dépêchés sur l'ordre d'un éditeur courroucé de mon retard), je scribouille contes et légendes afin d'en tirer un grimoire picaresque.
Certaines histoires ne se domptent pas aisément, elles résistent et se vautrent dans la vieille poussière en ricanant. D'autres, fort heureusement, s'offrent joyeusement à mes sortilèges et s'ornent de fulgurantes lumières.
Parole! L''écriture est un art de sorcier ensorcelé !

mardi 30 juin 2009

le Féericologue en Conteur content !

photo de Fabrice.

J'adore cette photo, prise dans la forêt d'Oricourt (70) lors d'une balade contée avec le Cercle des Bonimenteurs. Un petit moment de bonheur.

samedi 27 juin 2009

lutin de juin

video

dimanche 7 juin 2009




Enfin, partir au fond des bois, vivre des jours enchantés, se sentir follement vrai. Siffler comme une vipère pour chasser l'étrange peine de l'avenir mortel. Rire à la lune levante, embrasser les hauts chênes. Danser comme un lièvre rouge au pays des fées. Puis, devenir un arbre. Enfin.

jeudi 28 mai 2009

lutin de jardin



le lutin de jardin ( dit parfois Petit Mildiou) affectionne tout particulièrement les friches et potagers à l'abandon. Il s'installe le plus souvent dans les taupinières. Il hante avec délectation les cultures où pullulent les pucerons. Son apparition est le signe qu'un jardinier va mourir bientôt!

dimanche 17 mai 2009

nuit de mai



Un rire de lutin résonne en écho dans la chambre d'enfant. et tout à coup la nuit fait silence. Rien ne bouge pas même le tic-tac d'une horloge.
L'enfant se lève, va boire un peu d'eau à la cuisine puis se recouche les yeux déjà fermés. Le lutin pelotonné au milieu des vieilles peluches se remet à ronronner.
Derrière la vitre noire une fée à la bouche de fraise observe la scène d'un air vaguement fâché.

dimanche 10 mai 2009

l'Aubépin



le vieil aubépin de mon jardin parfume le soir mouillé d'une odeur de fée...

mercredi 6 mai 2009




les légendes oubliées, filles de la Nuit, dansent yeux fermés aux dernières heures du jour assoupi.

jeudi 30 avril 2009

Méfait de fées en mai.


En mai, fée fait ce qu'il lui plait !
Au retour du solstice d'été, afin d'éviter les élèvements menés par tous les membres du Petit Peuple, les parents prudents doivent, le 1er mai, accrocher aux vêtements de leurs enfants des clochettes ou des guirlandes de pâquerettes.

mardi 28 avril 2009

gremlins


Un GREMLINS ayant filé une grippe informatique à mon ordi, il m'est, pour l'heure, un brin difficile d'alimenter ce blog ...

samedi 11 avril 2009

Troll luron


TROLL LURON

Au coin d'une rue de LURE, un triste Troll grimace un pauvre sourire. Les passants ne le voient pas et passent à toute allure. Seuls les chiens l'honorent en levant la patte devant lui...
Certaines nuits, je le devine, il court dans les rues de la ville et cherche une tête d'humain à cauchemarder!

dimanche 8 mars 2009

la fée papillon

proverbe:




Lorsque la fée papillon bat des ailes à côté de votre maison.

Cela provoque un beau chambardement dans votre raison.


mardi 3 mars 2009

Puck

" Il y a peut-être par là dans le fourré quelque lutin caché en train de se moquer de moi... C'est Ariel, sans doute, ou maître Puck."
Alphonse Daudet
Lettres de mon moulin

lundi 9 février 2009

l'existence des Fées


Les témoins de l’existence « réelle » du peuple féerique sont nombreux et des plus divers. Ainsi Margaret Salinger - fille du célèbre écrivain américain J.D. Salinger auteur du livre-culte L’Attrape-Cœur - a gardé le souvenir d’une rencontre féerique faite dans son enfance (début des années soixante) au lieudit de Cornish, dans le New Hampshire.
"Quant à moi j’affirmerai jusqu’à mon dernier souffle qu’un jour, j’ai vu une fée domestique. Elle s’était fait piéger par le lever du soleil. En me réveillant, j’ai senti une présence. Je me suis retournée, et elle était là sur mon lit. Haute comme ma main, telle une ballerine sous les feux de la rampe, elle n’était que mouvement, lumières et tulle. Elle tourbillonna sur elle-même et diminua jusqu’à devenir invisible. Je n’ai pas vu l’instant précis où elle a disparu. Au bout d’un moment je me suis rendu compte qu’une ultime lueur restait gravée sur ma rétine. Un profond sentiment de mystère subsistait en moi, et je me suis promis de ne jamais oublier. "
Margaret Salinger, L’Attrape-Rêves, Nils éditions, Paris, 2002

jeudi 5 février 2009

Noir, nuit et charbon


Quand les fées s'éveilleront,
Il fera noir, nuit et charbon.
Toi, tu seras prisonnier dans un livre fermé.
Tu seras tout petit, juste un point sur un i.
Dans ta tête un peu folle tournera une pensée un peu drôle:
C'est une chose bien terrible que les fées ne sachent pas lire!

dimanche 1 février 2009

Paroles d'Arbre biscornu

" Dans l'enchevêtrement de songes morbides
je me débat
en attendant que bourgeonne un avenir"
me cria mon voisin l'Arbre biscornu, vers 20h02, le 20 février 2002. Depuis, il m'arrive de penser comme un arbre...

dimanche 25 janvier 2009

Foultots d'écrivain

mon Foultot de bureau

Ces jours derniers, en m'escrimant à noircir du papier, je songeais avec une amicale tendresse à Robert Louis Stevenson et ses célèbres Brownies. Ce fabuleux conteur ( L'ïle au trésor, l'étrange cas du docteur Jekyll et Mr Hyde) révèle dans " un chapitre sur les rêves" qu'il profitait de la complicité de ses lutins familiers pour écrire ses histoires.
A dire le vrai, j'étais un tantinet jaloux. Au regard de ses Brownies, mes Foultots ne me semblaient pas aussi doués pour me souffler de bonnes idées...


R. L. Stevenson


dimanche 11 janvier 2009

La Dame Blanche de Saint-Barthélemy


Dans notre série l'étrange au coin de chez nous...
...
Le 9 décembre dernier, vers onze heures du soir, une automobiliste (rationnelle) rentrait tranquillement chez elle. Entre Les Granges et Saint Barthélemy (70), elle aperçut, dressée sur le bord de la route: une grande femme aux longs cheveux clairs lui tombant sur les épaules, tenant un long bâton, avec un gros chien blanc "enroulé" autour de ses jambes. Grand frisson... le temps, un peu plus loin, de faire demi-tour, elle revint sur le lieu de l'improbable apparition et là Pffft! plus personne. Pas plus de Dame Blanche que de beurre en branche !

(racontée, hier, à ma compagne par l'automobiliste elle-même)

samedi 3 janvier 2009

AH AAAAAHHH AH !!!!

Que la Lune rousse vous patafiole !

Et les fées sombres vous écarbouillent !